C’est l’époque du changement de fréquence par lampe BIGRILLE Lampes BIGRILLES de différentes marques Poste “RADIO LL” L'OSCILLATEUR (HETERODYNE)   Il n'est pas difficile en TSF d'obtenir des oscillations. Elles apparaissent parfois spontanément dans les montages de façon indésirable et se manifestent sous diverses forme : sifflements, "Motor Boating" (oscillations à très basse fréquence évoquant le bruit d'un moteur de bateau), paralysie complète du récepteur.   L'origine des oscillations est toujours un couplage entre l'entrée et la sortie d'un montage amplificateur. Le phénomène est déja décrit dans le fonctionnement de la "détectrice à réaction".   On obtient des oscillations avec une triode dont on couple le circuit de grille (entrée) au circuit plaque (sortie). Il existe un grand nombre de montages possibles, le plus répendu est donné ci- contre.   Le couplage magnétique entre les deux bobines (flèche bleue) provoque les oscillations.   Si le montage est bien conçu, il produit une tension sinusoïdale aux bornes du circuit L.CVosc. La fréquence est réglée de manière progressive par le condensateur variable CVosc. Le changement de gammes de fréquences (PO ou GO)  se fait en changeant ou en commutant les bobinages.   Le sens de branchement des bobines est important. L'inversion du sens de branchement de l'une des deux bobines permet ou non d'obtenir les oscillations. .    LE "MELANGE"   Le mélange de la tension de l’oscillateur avec la tension du circuit d’antenne est effectué par une lampe BIGRILLE.  La bigrille est une triode à laquelle on a ajouté une grille supplémentaire G'.   C'est sur cette grille G’ que l'on applique le signal issu du circuit d'antenne.   Le courant produit par le mélange des tensions d’antenne et d’oscillateur est récupéré dans le circuit de plaque par le circuit noté “FILTRE MF”.   La bigrille joue à la fois le role d’oscillateur et de mélangeur.   La sensibilité du superhétérodyne est très élevée. Cela permet la réception sur “cadre- antenne”, plus pratique que sur une antenne classique. Bloc oscillateur Petites Ondes et Grandes Ondes  Marque GAMMA Filtre Moyenne Fréquence 55 kHz Marque GAMMA L'AMPLIFICATEUR MOYENNE FREQUENCE   La sélectivité de l'étage Moyenne Fréquence, qui comprend souvent deux ou trois triodes amplificatrices, est assurée par les "Transformateurs MF". Transformateur Moyenne Fréquence 55 kHz Marque GAMMA   Les mauvaises performances des triodes de l’époque explique la très faible valeur choisie pour la Moyenne Fréquence : 55 kHz par exemple pour le matériel de la marque GAMMA présenté ci-dessus. LE SCHEMA TYPIQUE D’UN SUPERHETERODYNE A BATTERIES   La sensibilité du récepteur est réglée par le potentiomètre "Pot" qui fait varier la polarisation des grilles de l'amplificateur MF.  En rendant les grilles plus positives, l’espace grille/filament devient conducteur ce qui amortit les circuits accordés et réduit la sensibilité.   La détection et la partie Basse Fréquence sont "classiques" et déja rencontrées dans la détectrice à réaction.   Le haut-parleur est un "diffuseur" à haute impédance.   La polarisation de la dernière lampe Basse Fréquence est fournie par une pile (4,5 à 9 V). Cette pile ne débite aucun courant, donc pas d'usure.